site à consulter



photographie

Qu’est-ce que l’équivalent 24×36 ?
Un même objectif monté sur un appareil numérique ou sur un appareil à film ne donne pas le même angle de champ. Comment dans ce cas anticiper les résultats ? Avec une unité de mesure commune aux deux types de reflex : l’équivalent 24×36. Il s’agit d’une unité de mesure permettant de calculer l’angle de champ d’un objectif. 24×36 correspond aux dimensions en millimètres d’un film argentique, qu’on appelle également le 35mm (largeur totale de la pellicule).
Pourquoi cette unité de mesure issue du monde de l’argentique alors qu’on est dans l’univers du numérique ?
Parce les capteurs numériques qui constituent l’élément sensible de l’appareil numérique, au même titre que le film argentique, ont des tailles très variables d’un appareil à l’autre. Pas de point de comparaison possible, donc. C’est pourquoi on emprunte l’unité de mesure argentique.
Quelle focale pour quelle photo ?
Panorama ou photo macro ? Pour réussir l’un comme l’autre le tout est de choisir la bonne longueur focale avant d’enfoncer le déclencheur.
La focale qu’est-ce que c’est ?
C’est la distance en mm entre le capteur et le centre optique de l’objectif lorsque la mise au point est faite sur l’infini. Pour être plus précis, la longueur focale détermine la distance entre l’endroit ou les rayons lumineux commencent à converger (appelé point nodal) et le centre de l’objectif.

A quoi ça sert ?
La longueur focale sert à déterminer l’angle de champ, plus ou moins large, dont votre objectif dispose. En clair elle vous permet de faire des photos plus ou moins zoomées, du grand angle au plan serré, et plus ou moins nettes du 1er plan à l’arriere-plan :
plus la focale est courte et plus le champ est large,
plus le champ est large et plus la zone de netteté (profondeur de champ) est réduite.
La plupart des objectifs numériques sont équipés de focale variable, appelés aussi objectif zoom. Vous devriez donc pouvoir vous essayer à tous les angles de champ, de plus large au plus serré, avec une netteté acceptable dans la majorité des cas.

Quelle focale pour quelle photo ?
Vos panoramas et photos de groupe
Pour un panorama une focale de 28 mm vous permet de couvrir un angle de 75° avec une grande profondeur de champ. Plus cette profondeur de champ est grande plus votre photo est nette du 1er plan à l’arriere-plan.
Pour les photos de groupe, si vous n’avez que peu de recul, utilisez plutôt une focale de 35 mm. Les perspectives seront moins propres qu’avec une 28 mm mais il y à moins de risque de déformation.
Vos portraits et gros plans
Tentez la focale de 90 mm qui sait capturer les détails de votre photo. Mais vous devez être proche de votre sujet car la zone de netteté entre le 1er et l’arriere-plan est plus réduite. Moins précise mais plus sure si vous avez un doute, utilisez une focale de 50 mm qui correspond à peu pres à la vision humaine.
Qu’est-ce que le point de vue
C’est la position que vous choisissez par rapport à votre sujet ou à votre objet : au même niveau que lui, plus haut ou plus bas. Du coup l’image prend du sens : vous êtes à égalité, vous le dominez ou il vous domine.

Il y a donc 3 points de vue possibles :
à hauteur d’oeil : c’est celle qu’on utilise d’instinct et qui ne déforme pas les perspectives, contrairement aux 2 autres.
la plongée : vous dominez et les éléments paraissent écrasés. Ca peut donner un sentiment d’oppression ou de vide. A utiliser dans les grands moments de solitude ou de nostalgie ?
la contre-plongée : votre sujet ou objet domine et devient super-puissant ! Idéal lorsque la contemplation d’un paysage ou d’une personne vous laisse sans voix.
Faites des tests, le résultat peut être surprenant. Car souvenez-vous que la plongée et la contre-plongée déforment fortement les lignes et les perspectives. Une même image change alors totalement de sens.

Qu’est-ce que le plan ?
Gros plan, plan américain. Si vous êtes cinéphile, vous maîtrisez déja cette notion. Il s’agit de la maniere dont on va cadrer l’image, plus ou moins serrée.

Il existe plusieurs types de plan, dont voici les plus courants :
le plan général : il capture l’ensemble du décor dans lequel se trouve votre sujet ou objet. Du coup, le sujet ou objet paraît ne prendre tout son sens que grâce à son environnement.
les plans moyen, américain et rapproché : prenons l’exemple de la silhouette humaine. Le 1er cadre l’ensemble de la personne, le 2e cadre à mi-cuisse (souvenez-vous des héros de western), le 3e cadre au-dessus de la ceinture, à hauteur de taille ou de poitrine. Pour ces 3 plans, utilisez une grande ouverture.
le gros plan et le tres gros plan : là on se concentre sur une partie précise du sujet ou de l’objet et on flirte avec la macro. Tous les détails seront capturés. Une excellente exposition est donc de rigueur.
Comme pour le point de vue, chacun de ces plans apporte du sens à votre photo. L’environnement de votre sujet ou objet est plus ou moins présent, et donc plus ou moins déterminant dans l’histoire que vous racontez.
Voila, une fois ces notions maîtrisées, vous pourrez exprimer une palette de sentiments toujours plus vaste !



Protégé : Le « rétro-planning » ou comment anticiper le travail à faire

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



la chaîne graphique



définition du chemin de fer

Chemin de fer : Terme de presse qui s’applique à la description schématique sur papier de toutes les pages d’un document, ce qui permet de visualiser rapidement l’ensemble de la brochure (Edition).chemin de fer



IMPOSITION : Preps



Protégé : logiciels d’imposition

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Protégé : imprimerie

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



symbolique des formes, couleurs…



Sens de lecture d’une image

Mep11.jpgRappelsMEP2.jpg



12

abdille53 |
chounett' créations |
NATHALIE NICOLOFF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ART-en-LINE
| feym
| Pegase Libre